Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

Tempête sur la Tartane à Saint-Tropez, le président... renonce

Tempête sur la Tartane,  le président... reno - 16701066.jpg

 La Tartane a retrouvé son lustre d'antan. Mais, hier, le capitaine, encore à la barre lundi soir lors de l'assemblée générale, en l'occurrence le président Thierry Claudon, a décidé de quitter son poste.

 

La société tropézienne des voiliers de tradition n’a plus de président. Thierry Claudon renonce à son poste à la suite d’un désaccord avec les membres de l’association. Explications

L'assemblée générale avait plutôt bien commencé, avant-hier, sur le bateau, en présence de quinze membres. Mais, coup de théâtre, le président Thierry Claudon, se sentant peu épaulé, a décidé de ne pas se représenter. La société tropézienne des voiliers de traditions (STVT) se retrouve sans bureau, ni dirigeant.

Situation régularisée

Le bilan énoncé par le président était pourtant positif : « L'année 2011 a été l'année de la Tartane. La STVT l'a reprise en pleine propriété le 15 mars 2011. Elle était à l'abandon : à moitié coulée, plus de moteur. On a fait la régularisation concernant l'acte de francisation. Elle était enregistrée comme bateau de commerce, sans immatriculation, donc sans possibilité de pouvoir naviguer. La Tartane est redevenue bateau de plaisance grâce à l'appui des douanes. Elle a été classée bateau d'intérêt patrimonial au mois de juin 2011. Elle a bénéficié d'un don providentiel de moteur de l'ancien pêcheur, Henri Soler-Callico ».

L'association bénéficie d'une subvention de la municipalité de 1 500 e pour le fonctionnement et de 15 500 e pour la remise en état de la Tartane. Cette dernière n'a pas encore été versée.

De nombreux travaux réalisés

Le moteur a été retapé, les batteries installées, le réservoir changé, etc. La goélette a fait ses premiers essais en mer : « L'hélice n'est pas tout à fait adaptée mais ça marche ». Après analyse, la coque a été réparée par un charpentier. Au chapitre des activités, elle a participé aux voiles latines, au Téléthon, à la Saint-Pierre. L'arrivée du Père Noël sur cette embarcation a été un grand succès.

Tout va donc bien pour la division Tartane et la STVT. Mais pour Thierry Claudon, la seule ombre au tableau est le peu d'aide manuelle, « notamment de la part des membres de la partie musée à flot de la STVT. On a la chance inouïe que le port nous fasse payer un prix très raisonnable pour l'ensemble du linéaire. La contrepartie, c'est qu'il faut qu'on fasse des activités et qu'on s'occupe de la Tartane ».Pour y remédier, le président proposait un nouveau mode de cotisation : le prix du port moins 20 % et moins 5 % par journée d'activité, le but étant une plus grande participation des membres. « Tant que nous n'avions pas la Tartane, il n'y avait pas de problème et le tarif était reconduit d'année en année. Certains membres se sont plus à croire que l'avantage consenti était devenu un droit ».

Le président jette l'éponge !

Cette proposition n'ayant pas été approuvée par certains membres, Thierry Claudon a considéré que son programme futur était désavoué : « Ne voulant pas être le président qui une nouvelle fois verrait la Tartane repartir en l'état dans laquelle nous l'avons prise, c'est-à-dire de quasi-épave, je préfère ne pas me représenter ni comme président, ni comme membre du bureau et redevenir simple membre qui assure le nouveau bureau d'autant de soutien qu'il en a reçu pendant son mandat ».

Aucun autre membre n'ayant voulu briguer le poste de président ou siéger au bureau, rendez-vous a été donné pendant les Voiles latines, du 10 au 13 mai, pour une assemblée générale extraordinaire. Il faut espérer que le énième rebondissement concernant la Tartane se résoudra de façon positive.

 

Source : Cliquez ici



19/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres