Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

Golfe de Saint-Tropez: les jeunes agriculteurs jouent la carte collective

Les jeunes agriculteursjouent la carte collec - 24579116.jpg

Le député Jean-Michel Couve et le vice-président du conseil général Bernard Rolland étaient représentés, le maire Florence Lanliard était présente aux côtés de Bernard Coulomb président de la cave des Vignerons du Plan de la Tour. Des représentants des mairies de Grimaud, Ramatuelle et Gassin étaient aussi présents ainsi que François Malle de la cave de Grimaud...

L’assemblée générale regroupant les exploitants du golfe a eu lieu au Plan-de-la-Tour.

Elle a permis aux agriculteurs et viticulteurs de confronter, voire de résoudre bien des problèmes.

Le Var compte cent vingt-trois agriculteurs dont un tiers est installé dans « feu » le canton du golfe de Saint-Tropez. En effet, il faut désormais parler du canton de Sainte-Maxime. Canton agricole puisque second au niveau départemental juste derrière celui de Bandol.

L'autre soir, dans la salle de réunion du Plan-de-la-Tour, de nombreux partenaires étaient présents, symboles de la dynamique et de l'impact économique et politique de la filière, essentiellement viticole.

Installer une aire collective ?

Le président, Alexandre Latil, a ouvert l'assemblée générale en évoquant la question environnementale. La problématique liée à l'installation d'aires de lavage privées ou collectives a fait débat. La commune du Plan a réfléchi à l'installation d'une aire collective mais qui ne contente pas les viticulteurs, obligés de mettre les tracteurs sur la route. L'idée de plusieurs points a été évoquée car, aujourd'hui, créer son aire de lavage privée nécessite des travaux autorisés selon la surface de l'exploitation.

Le nombre de « petites » surfaces exploitées se révélant important, de nombreux viticulteurs n'obtiendront pas les permis nécessaires.

Le maire de la cité hôte, Florence Lanliard, a confirmé que la surface minimum d'exploitation (6 hectares) est obligatoire pour obtenir un permis.

Problèmes de stockage

La question lui a permis d'évoquer les problèmes rencontrés par les agricultures pour stocker du matériel et construire des hangars. Les « lobbies écologistes» ont également été incriminés au sujet des contraintes imposées aux agriculteurs en ce qui concerne la gestion des cours d'eau. Autre point sensible : le zonage du PPRIF(1), impactant directement l'installation de l'élevage peu présent dans le golfe.

M. Bratière de l'association APIFOVAR(2) en a expliqué les incidences pour les agriculteurs. Puis le point a été fait sur les dégâts occasionnés par les sangliers sur les récoltes 2013 (2 millions d'euros).

Bientôt la journée « rose »

Après ce condensé de difficultés un rayon de soleil a adouci le panorama en évoquant la journée Rose. Avec un budget de 55 mille euros, cet événement mobilise un personnel important et reçoit un bon accueil du public. Alexandre Latil, a été réélu à la tête de l'association.

À ses côtés le bureau est reconduit avec Thomas Jaudel, trésorier, Arnaud Ferraro secrétaire, Jérôme Pons vice-président et Nicolas Berenguier administrateur stagiaire au département. Thierry Thiercelin chef étoilé au guide Michelin de la Villa Belrose est nommé président d'honneur.

1. Plan de prévention du risque incendie de forêt

2. Association de prévention des incendies de forêt du Var

Source : Cliquez ICI



08/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres