Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

Patitifa vainqueur au général des 900 Nautiques...

Course au large

La cinquième édition des 900 Nautiques de St-Tropez prend fin avec la remise des prix. Sur les dix voiliers partis de Saint-Tropez le 22 mars 2014, seulement six voiliers ont pu franchir la ligne d´arrivée sous voile. SFS vainqueur en temps réel ne sauve pas son rating et temps compensé. C´est Patitifa barré par Pierre Ortolan qui a pris la tête du classement final.

 Les adeptes de sensations fortes et les mordus du large ont été servis dans cette édition 2014 avec au programme du grain, de la houle, de beaux surfs et surtout des vents violents avec des rafales allant parfois jusqu’à 50 nœuds causant de multiples casses et l’abandon de leaders comme les figaristes sur « Lafont Presse » ou encore « Pondoro » dont un blessé a dû être hélitreuillé à Bastia.

Véritable machine de course, le Volvo Ocean Race de 70 pieds rebaptisé SFS skippé par Lionel Péan et avec un équipage de coureurs internationaux est arrivé en tête le 25 mars à Saint-Tropez après avoir effectué un parcours de 900 Nautiques sans escale en Méditerranée en 80 heures. Un nouveau record de temps pour cette grande course en devenir. En compensé, SFS dont c’était la première prise en main pour l’équipe, ne sauve pas son rating et termine sur la troisième marche du podium. 

L’X412, « Patitifa » barré par Pierre Ortolan qui arrive le 27 mars, presque deux jours après, prend donc la tête du classement général devant le JPK960 « Walili » de Richard Delpeut arrivé le 28 mars et qui gagne donc une place par rapport à l’année dernière où il avait terminé troisième. Seul catamaran dans la course, « Wally Walou », un Outremer45  skippé par Arnaud Vuillemin a réalisé un superbe parcours finit la course avant Patitifa.



Le film de la course

Les dix voiliers étaient partis le samedi 22 mars de Saint-Tropez sous la pluie mais avec un bon petit vent les entrainant au près, vers les îles d’Hyères avant de rejoindre le sud de la Sardaigne où la météo s’est dégradée. A ce stade, « Azurêve » avait déchiré sa grand voile et avait dû abandonner. L’équipage de « Peips » quittait à son tour la course  suite à la déchirure de son solent. Par la suite, au sud de la Sardaigne, certains voiliers ont été confrontés à de gros grain, beaucoup de vent allant jusqu’à 40 nœuds,  et même de la grêle !  Seul moment de répit pour la plupart des concurrents, le passage entre l’Ile de Ponza et l’île d’Elbe où le temps s’était un peu atténué permettant de souffler un peu. Manque de chance, alors qu’ils dominaient la course et que tout était redevenu plus calme, c’est à ce moment où les figaristes, Matthieu Girolet et Guillaume Rottee constatait qu’une barre de flèche sur leur Figaro2 était cassée… Fin de la course pour eux.

Encore en lice, les leaders en temps compensé « Patitifa » et « Pondoro » jouaient désormais la première place avec « SFS » qui arrivaient déjà sur Saint-Tropez avec deux jours d’avance ! SFS affiche ainsi un nouveau temps record pour l’épreuve avec un temps réel établi de trois jours huit heures et deux minutes, soit 80 heures !

A 60 milles nautiques de l’arrivée, entre la Corse et Saint-Tropez, alors qu’ils étaient en route pour le podium, coup dur pour l’équipage tropézien sur « Pondoro » qui voyait un de leur équipier lourdement blessé à la tête suite à un empannage causé par une grosse vague. L’équipier fut hélitreuillé en Corse jusqu’à Bastia et fin de course pour Pondoro qui se dirigeait au Port de Calvi. En observation à l’hôpital de Bastia, l’équipier s’en sort bien et n’aura pas de suites selon les médecins.

Les autres voiliers encore en lice ne perdaient pas de temps et « Wally Walou », « Patitifa », « Pegasus »  franchissaient la ligne d’arrivée à quelques heures d’intervalles, Le 27 mars. Une course acharnée également pour le petit JPK960 Walili et ses deux équipiers, Richard Delpeut et Daniel Tinmazian qui ne songeaient qu’à remporter la seconde place faisant des pointes à dix-huit nœuds ! Au final, la régularité du voilier Patitifa, moins armé au large et dont c’était la troisième participation, a payé puisqu’il arrive en tête au général ! A bord, Pierre Ortolan et ses 3 équipiers savourent la victoire méritée.  


Palmarès :

1 : PATITIFA / X 412  ORTOLAN Pierre
2 : WALILI / JPK 960 DELPEUT Richard
3 : SFS / VOR 70 PEAN Lionel

 

Source : Cliquez ICI



01/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres