Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

La véritable histoire de la rue de l'Aïoli à Saint-Tropez...

 La véritable histoire  de la rue de l'Aïoli - 16154092.jpgAujourd'hui encore, cette ruelle garde une part de mystère, puisqu'aucune plaque n'indique son nom.

L’appellation de cette voie semble, à tout passant, quelque peu énigmatique. Plusieurs témoignages lèvent le mystère sur l’origine de ce nom pittoresque

Ça fleure bon la Provence, les saveurs du Sud et le soleil qui scintille à travers les persiennes. Pensez donc avec un tel nom : une rue de l'Aïoli dans la cité du Bailli ! Seulement la dénomination a beau être très jolie, ce n'est pas si fréquent de trouver pareille artère dans le Midi. Même à Marseille.

Alors, comment cette voie, qui ceinture le haut du village au pied de la Citadelle, a-t-elle bien pu voir le jour ?

La recherche ne fut pas si simple. Mais comme souvent, rien ne vaut une plongée dans les mémoires tropéziennes pour retisser les fils de l'histoire locale. Quand on interroge François Coppola, celui-ci dévoile un pan de ce mystère. « Tout d'abord, c'est une rue qui n'avait pas de nom. Au début du siècle dernier ici, il y avait des granges. C'était plutôt pour les bêtes ».

Vedettes de cinéma fidèles de l'Aïoli

Un lieu alors situé hors les murs de la cité. « Les Tropéziens rentraient sous les arcades de la rue de la Miséricorde et descendaient par la rue des Remparts », décrit-il. Mais pourquoi l'Aïoli ? SiÉmone Duckstein se souvient d'une Mme Vieilhomme qui « du temps de Colette, louait des chambres- actuellement l'hôtel le Yaca depuis 1968 - où séjournèrent Dunoyer de Ségonzac, Colette avant qu'elle ne rejoigne la Treille Muscate ».

Une maison particulière construite en 1722, rachetée après la guerre par Philippe Tallien, un ancien danseur devenu architecte. Il transformera la demeure en hôtel : l'Aïoli était né. « C'était finalement un joli nom pour les Parisiens », concède François Coppola. Provençal à souhait. Là, il y accueille les célébrités de l'époque : Orson Wells, Greta Garbo, Rita Hayworth, Louis de Funès...

« Un architecte Bourguignon très amoureux de la Provence, qui a imaginé les premiers pas du Rampeù ». Influent aussi ce Philippe Talien, lui qui sauva une partie du vieux village. Lors de la reconstruction d'après-guerre, cet architecte découvre que le marché aux poissons est menacé de destruction.

Un vol à 100 briques

Il fait stopper le chantier, fait jouer son carnet d'adresse parisien. Grâce à lui, le village est épargné : le chantier prévoyait une avenue de huit mètres qui devait le traverser jusqu'à la place des Lices, puis rejoindre la citadelle.

Malheureusement, l'histoire bascule lors de « ce fameux vol de bijou », dixit Simone Duckstein qui défraiera la chronique judiciaire. Dans la nuit du 25 août 1953, des bijoux appartenant à MmeHayat-Volterra sont volés dans le coffre de l'établissement. Butin: 100 millions de francs !

L'enquête patine, avant de rebondir au Maroc, où une partie des pierres précieuses est identifiée chez un joailler. La piste remonte jusqu'à un certain Bonin, dit le ''beau Patrice'', un habitué de l'établissement tropézien qui sera finalement interpellé dans un hôtel des Champs-Elysées en juin 55. Une partie du butin -- 50 millions- sera retrouvée quelques jours plus tard,« au pied d'un figuier, près de la Citadelle », raconte François Coppola, à une centaine de mètres de l'hôtel.

Refermons la parenthèse avec François Coppola qui détient la dernière clé. Au détour des années 60, la cité a poussé. « Avec Miguel Riffaud et Marius Astezan, nous faisions partie d'une commission chargée d'améliorer les connaissances sur la cité » et de donner vie à ces rues.

Le nom de l'hôtel a donné l'étincelle. « On s'est dit pourquoi pas l'Aïoli? On ne voulait pas de noms de politiciens. C'est comme cela que la rue est née. C'est charmant, non?»

L'équipe municipale baptisera dans le même temps d'autres ruelles en écho à l'histoire locale : la rue du petit bal en hommage à Palmyre, le chemin des Vendanges, la montée des Meuniers, la traverse du Marbrier.

 

Source : Cliquez ici



01/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres