Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

La nouvelle vie de l'Hôtel de Paris à Saint-Tropez...

S 

 

Créé au cours des années 20, ce mythique établissement ancré à la Croix-de-Fer, avait sombré dans l’oubli. Aujourd’hui, il renaît de ses cendres et revient dans la lumière 

Hier soir, l'Hôtel de Paris, enraciné à l'entrée du village, tel un sémaphore luminescent, revivait, comme à ses plus belles heures lors du cocktail d'inauguration. Même si, depuis le 23 mars, le public peut déjà profiter des talents culinaires du chef Philippe Guérin au piano du Suffren Café by Georges ; voire installé autour de l'Atrium bar où ponctuellement, un DJ créera sur mesure une ambiance sonore.

Jusqu'alors, on parlait de cet hôtel de luxe au passé, en évoquant ses plus belles heures du temps où il était le repaire des peintres dans les années trente, puis le rendez-vous préféré des artistes en vogue pendant les années soixante et soixante-dix. La belle histoire s'achève en 1992 suivie d'un long imbroglio judiciaire. Avant que l'hôtel ne renaisse aujourd'hui sous l'impulsion de feu Claude Dray qui voulait en faire « le second phare de la cité ». Son vœu est exaucé.

90 clés, 38 suites 

Nul doute que l'établissement aux 90 clés - dont une sky suite et une suite présidentielle - ne tardera pas à arborer les 5 étoiles convoitées. D'ores et déjà, sa réouverture a suscité un élan de curiosité, l'hôtel affichant complet à Pâques. En préambule, le luxueux édifice conçu par l'architecte François Vieillecroze a accueilli pendant un mois un lancement de la société Mercedes.

Un essai concluant. « Notre objectif est d'être ouvert à l'année, en visant une clientèle événementielle », annonce Véronique Lenoir, directrice du volet communication.« Il y a déjà des firmes intéressées pour venir sur les ailes de saison ». Et qui profiteront des 340 m2 d'espace aménagé au sous-sol, divisible en trois salons, suivant une technologie pilotée par iPad.

À l'opposé, au plus près des étoiles, la terrasse et son futur sushi bar qui, suivant l'orientation, offre une fenêtre sur la mer, un panorama en direction du vaisseau Latitude, ou une vue sur les mâts qui s'agitent dans le ciel, la vieille ville en toile de fond.

Univers méditerranéen 

Pour accéder aux chambres concoctées par la décoratrice Sybille de Margerie -qui a décliné plusieurs versions : Saint-Tropez et les femmes, les arts, les années 60 -, il faut emprunter l'un des deux ascenseurs panoramiques. On navigue alors de coursives en coursives, dans un univers aquatique : du mur d'images où flottent les méduses, du banc de poissons transformé en lustres, des photographies de voile de Saint-Tropez arrimées aux murs.

On redescend sur terre. 

Le patio historique a été conservé et recevra les convives, notamment pour les dîners de légende (en mai) imaginés par la maison de champagne GH. Mumm. Dernière vision depuis l'atrium, en levant les yeux, la piscine au fond transparent qui ne sera en eau que le mois prochain. Belle perspective...

Source : Cliquez ici 

 

 



06/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres