Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

En route pour Saint-Tropez

Une soixantaine de voiliers se sont rassemblés une dernière fois en baie de La Napoule pour la course de ralliement entre Cannes et Saint-Tropez. Dans une brise de secteur Est, les équipages vont devoir négocier la vingtaine de milles à parcourir en prélude aux Voiles de Saint-Tropez qui débutent mardi.
La trente-troisième édition des Régates Royales –Trophée Panerai s’est achevée samedi par la remise des prix sur le village installé quai Laubeuf. Les soixante-dix équipages qui ont animé le plan d’eau pendant six jours ont salué la convivialité et l’âpreté des quatre manches courues, d’abord dans une jolie brise de Sud-Ouest, puis dans un vent faible d’Est pour un spectacle magique en baie de La Napoule. Le départ de la course de ralliement entre Cannes et Saint-Tropez a été donné vers midi par Yvette Fouga, adjointe au Maire de Cannes et Jean-Pierre Tuveri, Maire de Saint-Tropez.


Jean-Claude Montesinos, Président du Yacht Club de Cannes :
« Les Régates Royales sont arrivées depuis longtemps à maturité : c’est toujours aussi magnifique de voir ces flottes de yachts classiques réunies dans le port de Cannes et sillonnant la baie de La Napoule. On aimerait qu’il y ait encore plus de voiliers, mais malheureusement le port n’est pas assez grand ! Nous avions déjà accueilli jusqu’à 108 Dragon, mais cela s’est avéré trop compliqué et retirait une partie de la convivialité des Régates Royales : nous nous sommes donnés comme limite soixante Dragon pour que la compétition reste belle et équilibrée.
Pour les Yachts Classiques, rarement nous avons rassemblé un plateau aussi beau et étoffé : je suis très heureux que des voiliers comme Victory, Phoebus II, Lionheart… marquent la diversité et le turn-over qui caractérisent les rassemblements de yachts. Les conditions ont été excellentes les deux premiers jours et même quand Eole ne collabore pas, les équipages ne nous en veulent pas : ils échangent, visitent leurs bateaux, regardent le match de rugby ! Avec regret, je ne pourrais plus m’occuper des Régates Royales l’année prochaine parce que je suis occupé par ailleurs, mais je retiens surtout que la flotte s’est diversifiée, s’est enrichie et s’est aguerrie au fil des éditions. J’étais très heureux de voir que l’équipage de Victory sans beaucoup de moyens, a réussi à concrétiser son rêve de participer aux Régates Royales au sein d’une flotte aussi magnifique. »

Jean-Paul Ortelli, gérant de la Société des Régates de Cannes :
« D’après les retours que nous avons, cette 33ème édition des Régates Royales – Trophée Panerai a satisfait tous les marins, les armateurs, les bénévoles, les organisateurs, les partenaires. J’ai été frappé par la lutte sportive qu’il y a eu sur l’eau : il y a eu une rare intensité qui se traduit par des résultats très serrés dans les classements. Malheureusement, l’aspect compétition a été quelque peu entaché par l’absence de vent le dernier jour : il y aurait eu une belle bataille pour départager les yachts classiques sur cette ultime manche ! La venue de nouvelles unités aussi différentes que Victory et Lionheart est une preuve de l’intérêt que portent les propriétaires à l’épreuve de Cannes. Et je suis très heureux que la course de ralliement soit patronnée par les mairies de Cannes et de Saint-Tropez sous la houlette du Yacht Club de France. »
 
Source : Cliquez ici


26/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres