Saint-Tropez ... For Ever

Saint-Tropez ... For Ever

Le Byblos, 50 ans de légende...

1.jpg

Repaire de stars et de fêtards, le palace de Saint-Tropez célèbre cette année son demi-siècle d’existence. Visite dans les coulisses d’un lieu mythique, où le luxe se vit en toute convivialité.

Quand on pénètre dans cet hôtel aux allures de village très privé niché au coeur de Saint-Tropez, l’imagination s’emballe. On ne peut s’empêcher de penser à Brigitte Bardot, marraine des lieux inaugurés en mai 1967. Ou à Bianca et Mick Jagger, qui y fêtèrent leur mariage quatre ans plus tard, assurant à l’établissement une renommée mondiale. Les murs résonnent encore des folles nuits d’antan aux Caves du Roy, la boîte de nuit que les clients, célèbres ou anonymes, rejoignent par un escalier. Comme il y a cinquante ans.

Si cette adresse résiste au temps, c’est grâce à son esprit familial. Racheté quelques mois après son ouverture par l’homme d’affaires Sylvain Floirat au milliardaire libanais Jean-Prosper Gay-Para, qui, selon la légende, l’aurait fait construire pour s’attirer les faveurs de BB, le Byblos s’est ensuite transmis de génération en génération, jusqu’à Antoine Chevanne, arrière-petit-fils de Floirat.

 

2.jpg

© COLL. BYBLOSEn 1967, le Byblos n’affiche pas encore ses couleurs provençales.

 

L’actuel propriétaire y a vécu ses premiers étés, au milieu de stars et de quidams absorbés par leurs parties de backgammon au bord de la piscine, l’épicentre du lieu. « Antoine, je l’ai connu quand il avait 12 ans », se souvient Fausto, maître d’hôtel depuis trente et un ans. Comme bon nombre de ses collègues, cet Italien hyperactif a vu les époques se succéder et l’expression « pour vivre heureux, vivons cachés » prendre tout son sens : « À la fin des années quatre-vingt, on laissait les célébrités tranquilles, il n’y avait pas de smartphone pour faire des photos ni de réseaux sociaux. » Personne pour immortaliser un Johnny Hallyday euphorique sautant à pieds joints sur un piano, après trois chansons et un peu d’alcool, et le brisant en deux. Une autre époque. « Aujourd’hui, on peut voler l’intimité des stars, ça a un peu changé nos rapports, confirme Giuseppe, chef concierge emblématique du Byblos. Mais j’ai vécu de jolis moments, serré la main de Buzz Aldrin, qui a marché sur la Lune, discuté avec Alain Delon… »

Si les vedettes se font plus discrètes – à l’image de Pamela Anderson, en plein petit déjeuner incognito lors de notre séjour –, la clientèle reste friande de cet hôtel jouxtant la place des Lices, passé au statut de palace en 2012, où exigence et décontraction se confondent. « Au bord de la piscine, on n’a pas envie d’un plat en trois services », explique le chef Vincent Maillard, qui dirige les deux restaurants de l’établissement (dont l’un gastronomique) et s’adapte à des demandes parfois saugrenues. Philippe, chef voiturier, en charge du parking, compose aussi avec les manies des uns et des autres : « Un homme a débarqué un jour avec sept voitures, une pour chaque jour.» Le luxe et sa simplicité.

Chics mais sans cravate, la plupart des membres du personnel se retrouvent depuis plus de vingt ans pour la saison. De quoi connaître les habitudes de chacun sur le bout des doigts. « Il m’arrive de jouer les confidents, raconte Fausto. M’asseoir avec les clients quelques minutes pour parler de la vie fait partie de mes fonctions. Au bout de trente ans, il ne serait pas normal de ne pas gagner leur confiance. » Giuseppe, lui, vit son rôle avec plus de distance. Comme lorsqu’il organise une demande en mariage dans le Var avec une arrivée en hélico au milieu des oliviers, réglant le moindre détail en amont sans pouvoir apprécier le résultat final : «C’est un peu frustrant, mais c’est le métier.»

Et puisque la nuit est la preuve que le jour ne suffit pas, il y a Les Caves du Roy, repaire indémodable de noctambules. L’endroit est aussi prisé que l’intransigeance de son directeur Junior, est légendaire. Parlez-en à Tom Cruise, qui s’est fait «refouler» en 2007… « Je ne pouvais pas accepter ses douze gardes du corps sans mettre en péril la sécurité de toute la boîte », explique le boss, né le jour de l’inauguration du Byblos, où le père travaillait et que le fi s a rejoint cette année. Ici, chacun se plie aux règles, et non l’inverse.

Jack Nicholson y vient depuis toujours. Il arrive par l’escalier principal, comme n’importe quel oiseau de nuit, et passe la moitié de la soirée à boire des coups dans la cabine de Jackie, l’éternel DJ résident. Pendant ce temps, de jeunes fêtards réclament la même table que celle de leurs grands-parents à leur époque. Pour l’été 2017, l’antre nocturne s’est refait une beauté avec d’importants travaux. « Certains vous diront que ça pourrait être plus moderne, mais le Byblos ne doit pas être à la mode, il doit traverser le temps », sourit Stéphane Personeni, le directeur du palace. Intemporel, l’hôtel veille d’ailleurs à rassembler les générations, notamment lors de la Summer Party annuelle, en juillet. Au début des années 2000, le rendez-vous a été mis en péril par de gros orages. Plus d’électricité nulle part. Un camion groupe électrogène a alors été acheminé et le concert d’Earth, Wind & Fire a débuté miraculeusement au bord de la piscine tandis que le reste du village restait plongé dans le noir. De quoi alimenter le mythe.

CA C'EST PALACE

L’hôtel, dont le nom vient d’une ancienne cité libanaise où Adonis et Aphrodite se seraient aimés, a vu naître nombre de légendes. On raconte ainsi que Paris Hilton et de riches amis auraient fait couler le champagne aux Caves du Roy pour un montant dépassant le million d’euros. Un chiffre impressionnant parmi d’autres.

  • 27 mai 1967 : inauguration du Byblos.
  • 91 chambres, dont 50 suites.
  • 300 employés durant l’été.
  • 500 000 nuitées.
  • 17 000 mètres carrés.
  • 100 soirs d’ouverture des Caves du Roy dans l’année, dont 60 en continu.
  • 340 € : le prix minimum pour une nuit à l’hôtel, jusqu’à 3 220 € pour la suite Deluxe.

Source de l'article : Cliquez ICI



29/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres